Open mondial BISFed de Montréal

Pour diffusion immédiate

Open mondial BISFed de Montréal

Direction quarts de finale pour Dispaltro, Levine et Ciobanu

Montréal, 26 avril 2018 –  La compétition est féroce à l’Open mondial BISFed de Montréal dans le cadre du Défi sportif AlterGo. Malgré tout, les représentants canadiens ont tenu bon jeudi, au deuxième jour de la ronde préliminaire du tournoi individuel à l’aréna Maurice-Richard. Parmi la dizaine en action, trois lutteront pour une place sur le podium vendredi.

Marco Dispaltro, Alison Levine et Iulian Ciobanu
(Photo François Prince / Boccia Canada)

Marco Dispaltro (Saint-Jérôme, Québec), Alison Levine (Côte-Saint-Luc, Québec) et Iulian Ciobanu (Montréal, Québec) se sont tous qualifiés pour les quarts de finale chez les BC4.

« C’est beaucoup de satisfaction pour moi, a mentionné l’entraîneur César Nicolai. Ce sera de gros matchs en quarts de finale et ils devront être bons pour accéder au carré d’as, mais je suis confiant qu’ils puissent gagner ces matchs et continuer d’avancer. »

Marco Dispaltro réussit son pari

Invaincu mercredi, Marco Dispaltro avait entamé la journée de jeudi en signant des victoires sur l’Américaine Katerine Smith et le Brésilien Marcelo dos Santos.

Classé au 19e rang mondial, l’athlète de 50 ans avait rendez-vous avec le Colombien Euclides Grisales, 9e au monde et tombeur du Québécois en quart de finale des Jeux parapanaméricains de Toronto.

Deux occasions de revanche s’étaient présentées à Dispaltro depuis cette intense rencontre en 2015 sans qu’il parvienne à l’emporter. Cette fois, devant les siens à Montréal, fut la bonne et il s’est imposé 5-2.

« Ma constance a été la clé du match. Il fallait exécuter quand ça compte et cacher le jack à toutes les occasions », a dit Dispaltro.

« Il est allé chercher une grosse victoire, a affirmé Nicolai. Ce sera très important pour la suite. »

Alison Levine a également terminé la ronde préliminaire avec trois victoires et aucune défaite, ajoutant deux gains à sa fiche. La Canadienne s’est facilement imposée 11-1 contre Steve Wilson, des Bermudes, puis l’a emporté 6-3 contre le double médaillé paralympique en double, Dirceu Pinto, du Brésil.

« C’est une très belle victoire d’Alison sur Pinto, c’est excellent ! » a raconté César Nicolai.

Épuisée par cet intense début de compétitions, Levine s’est réjouie de l’issue de la journée. « C’était vraiment une belle journée et je reste invaincue. »

De son côté, Iulian Ciobanu a subi une seule défaite en quatre rencontres. Il a d’ailleurs connu tout un dernier match face au Russe Ivan Frolov, le blanchissant 9-0. « C’est une belle victoire pour lui, car le Russe est mieux classé que lui au classement mondial », a précisé Nicolai.

Éric Bussière garde la tête haute

En classe BC3, Éric Bussière (Verchères, Québec) n’est pas parvenu à imiter ses coéquipiers Ciobanu, Dispaltro et Levine. Son tournoi individuel s’est arrêté au terme des poules. Après avoir signé deux victoires mercredi, il a vu l’Australien Daniel Michel le vaincre 7-0 jeudi, le privant d’une place en quarts de finale.

« L’Australien m’a donné toute une raclée. C’est dur à avaler, mais dans ces moments, il faut relativiser. Je sais que j’ai ma place parmi les meilleurs au monde. Je vais accepter cette défaite et continuer mon chemin la tête haute », a affirmé celui qui sera de retour à l’action en double samedi et dimanche.

Philippe Lord (Montréal, Québec) a subi le même sort après avoir essuyé trois défaites.

Hanif Mawji (Burnaby, Colombie-Britannique) et Eric Lefebvre (Montréal, Québec) chez les BC1, de même que Michael Mercer (St-Jean de Terre-Neuve), Benoit Ostiguy (Montréal, Québec) et Tammy McLeod (London, Ontario) chez les BC2, ont aussi été stoppés.

Les matchs éliminatoires et la ronde des médailles du tournoi individuel seront disputés vendredi, à l’aréna Maurice-Richard de Montréal. Samedi et dimanche, les épreuves par équipe et en double prendront place.

Pour les résultats et l’horaire des matchs, consultez le http://www.bisfed.com/latest-results/bisfed-2018-montreal-boccia-world-open-individual/

À propos de Boccia Canada
Boccia Canada est le « maître d’œuvre » de l’Association canadienne de sports pour paralytiques cérébraux (ACSPC), l’organisme national de sport qui régit le boccia, un sport paralympique. Boccia Canada s’efforce d’offrir aux athlètes et aux individus, quels que soient leur âge et leur niveau d’aptitude, la chance de pratiquer un sport paralympique unique. En collaboration avec nos partenaires, L’ACSPC efforçent de faire en sorte qu’un nombre de plus en plus élevé de Canadiennes et Canadiens ayant une paralysie cérébrale ou des limitations semblables pratiquent un sport ou une activité physique, tout en menant, développant et favorisant l’essor local du boccia dans le but former des champions du monde et paralympiques.

À propos du boccia
Le boccia est un sport paralympique de précision et de stratégie similaire au boulingrin ou au curling qui est pratiqué par des athlètes ayant une paralysie cérébrale, une dystrophie musculaire ou une déficience connexe. Il s’agit de l’un des deux seuls sports paralympiques n’ayant pas d’équivalent olympique. Les athlètes concourent dans l’une des quatre catégories existantes, en fonction de leur niveau et de leur déficience : BC1, BC2, BC3 et BC4. Pour de amples renseignements sur le boccia, visiter www.bocciacanada.ca.

-30-

Informations :

Jennifer Larson
jlarson@bocciacanada.ca

Open mondial BISFed de Montréal